Notre engagement : Planète Enfants
Effectuer un don pour les enfants
Notre parrain : Thierry DUSAUTOIR
Joueur de rugby du XV français

Planète Enfants

APPRENDRE, COMPRENDRE, AGIR : Education et protection des femmes et des enfants

Ce programme  tel qu’il a été mis en place dès 2007 dans la région de Nuwakot, au Nord de Katmandou, a pour objectif de renforcer les capacités de réflexion et d’actions par l’alphabétisation, l’éveil à une culture des droits de l’homme, la sensibilisation aux violences, etc. Il inclut la mise au point d’un  mécanisme de protection communautaire à travers la création de comités de protection, animés par des bénévoles du village. Enfin, il comprend un volet de soutien à l’épargne solidaire et aux activités génératrices de revenu.

Planète Enfants

Chiffres clé

Nombre de bénéficiaires directes depuis le début du programme :

  • 500 cas de violences traités ou évités
  • 1300 jeunes filles et femmes alphabétisées
  • 230 aides au démarrage d’activités économiques
  • 1500 membres de groupe d’épargne solidaire
  • 6000 enfants munis d’un certificat de naissance

Durée d’un programme : 18 à 30 mois
Nombre de projets mis en œuvre : 3
Taille de l’équipe travaillant sur le projet actuel : 13 personnes


ENFANCE EN DANGER : Prévention à l’enfance des rues dans les zones urbaines et protection contre les violences

Actions de Planète Enfants au Népal

Pendant plus de 10 ans, Planète Enfants a travaillé auprès des enfants des rues du Népal. Le programme « Enfance en danger » vise directement les mères du bidonville et leurs enfants. L’objectif est de créer une culture de responsabilité envers les enfants du bidonville pour ceux-ci n’aient pas le désir de fuir dans la rue.

Chiffres clés

Nombre de bénéficiaires :

  • 40 enfants des maternelles par an
  • 150 adolescents des clubs
  • 200 femmes alphabétisées, 40 formées à la protection communautaire

Durée d’un programme : 18 mois
Nombre de projets mis en œuvre : 2
Nombre de personnes travaillant par projet : 10


PASSEPORTS CONTRE L’ENFER : Prévention contre la traite et les migrations à risque

Un nombre toujours plus important de népalaises quittent leur pays à la recherche d’un emploi. Or, si certaines migrations sont de véritables opportunités, la plupart des candidates se retrouvent en situation d’exploitation, voire d’esclavage. Outre l’enfer qui les attend, ce phénomène prive aussi de protection des centaines de milliers d’enfants dont la mère a quitté le foyer. A travers un centre d’informations, des programmes radio et de nombreuses opérations de sensibilisation pour les autorités et les communautés, le projet implanté dans les districts de Banke, Bardia et Surkhet vise à informer le grand public et les potentiels migrants ainsi qu’à protéger les femmes vulnérables poussées au départ en leur proposant une alternative économique.

Chiffres clé

  • 1 centre d’information et des bureaux dans 3 préfectures (dans les districts de Banke, Bardhya et Surkhet)
  • 12 000 candidats à la migration informés
  • 1700 militants et autorités locales formés
  • 120 métiers créés comme alternative au départ pour les filles et les femmes les plus vulnérables

PAS A VENDRE : programme d’assistance et de réinsertion des victimes d’exploitation sexuelle

Le programme “Pas à vendre” désigne l’ensemble des projets d’accueil et de réinsertion de victimes que Planète Enfants met en oeuvre avec ses partenaires népalais. Une fois qu’un centre est autonome techniquement et financièrement, Planète Enfants soutient un nouveau projet, dans un nouveau centre. Le centre que nous avons monté en 2010 avec Cap Népal a pour vocation d’accueillir des jeunes filles, pour la plupart mineures, prostituées à Katmandou.

Quatrième centre de réinsertion appuyé techniquement et financièrement par Planète Enfants

Chiffres clé

  • Age médian des résidentes : 16,5 ans
  • Capacité du centre Cap Népal : 15 jeunes filles ou femmes, plus leurs enfants
  • Nombre de jeunes prostituées réinsérées : 60

Site officiel Planète Enfants